Financement

Le GPE aide les pays à développer et financer la mise en œuvre de plans sectoriels de l’éducation solides afin d’améliorer l’équité et l’apprentissage.
Le GPE mobilise le soutien financier et l’expertise des bailleurs, des pays en développement, des organisations internationales, de la société civile, des organisations d'enseignants, du secteur privé et des entités philanthropiques afin d’obtenir des résultats.

On estime qu’il manque dans le monde entier un financement annuel supplémentaire de 39 milliards de dollars pour offrir à tous les enfants d’ici 2030 une éducation de qualité aux niveaux préscolaire, primaire et du premier cycle du secondaire. Cela ne coûte en moyenne que 1,25 dollars par jour pour éduquer un enfant dans un pays en dévelopement

Le GPE 2020 vise la mobilisation de nouveaux financements mieux adaptés au bénéfice de l'éducation en attirant de nouveaux bailleurs, ainsi que l’obtention d’une augmentation des financements de la part des bailleurs traditionnels. Grâce à de nouveaux moyens de mobilisation, notamment par de nouveaux outils financiers, le GPE est déterminé à débloquer de nouveaux fonds.

Le GPE adhère à des normes élevées de transparence en matière de gouvernance, politiques, mobilisation de fonds et financement des programmes. Nous publions régulièrement les données conformément aux normes du registre de l'International Aid Transparency Initiative (IATI).

Voir les données du GPE dans l’annuaire de l’IATI

Zoom sur

Le plaidoyer pour l'investissement, préparé pour la 3ème campagne de reconstitution des ressources du GPE, explique les raisons pour lesquelles il est crucial d'investir dans l'...
La campagne de reconstitution des ressources du GPE vise à lever 3,1 milliards de dollars pour la période 2018 - 2020.
Le nouveau cadre de mobilisation et d'allocations de financements du GPE vise à augmenter de façon substantielle le soutien aux pays en développement et motiver un financement public et privé...

Le financement intérieur

Le GPE encourage les pays en développement partenaires à fournir un financement intérieur suffisant pour l’éducation. Le GPE favorise la transparence en matière de transmission des données et l’objectif d’allocations budgétaires de l’état à destination de l’éducation qui doivent atteindre progressivement la référence convenue de 20 % des dépenses totales, dont une part importante (45 %) destinée à l’enseignement primaire.

Le GPE fait la promotion d'une approche qui renforce le système éducatif dans son ensemble et soutient les pays en développement partenaires afin que ceux-ci consolident la planification du secteur éducatif, mobilisent davantage de financements mieux adaptés et soutiennent une responsabilisation mutuelle.

Lire la note d'orientation portant sur l’engagement du GPE en faveur du financement intérieur de l’éducation

 

Le modèle de financement

Karen, 5 ans, fréquente l'École Guardabarranco à Acoyapa, au Nicaragua. Crédit: GPE/Carolina Valenzuela

Pour renforcer son impact, le Partenariat mondial pour l'éducation a adopté un modèle de financement fondé sur les résultats. Les allocations de financement sont accordées en mettant l'accent sur l'équité, l'efficacité et l’apprentissage, et veille à ce que les résultats soient la priorité :

  • Les allocations dépendent des besoins du pays. L’éligibilité à un financement pour la mise en œuvre des programmes est basée sur le taux de pauvreté, la vulnérabilité de l’éducation (nombre d’enfants non scolarisés) et la fragilité.
  • La performance est clé :
    • Les pays admissibles peuvent recevoir 70 % de leur allocation maximale sur la base d’un plan sectoriel de l’éducation crédible, approuvé par les partenaires nationaux et internationaux, de l’engagement à recueillir et analyser les données afin de mieux gérer le système éducatif, et d’une augmentation des dépenses pour l’éducation à hauteur d’au moins 20 % du budget national.
    • Pour recevoir les 30 % restants de l’allocation, les pays doivent démontrer des résultats significatifs dans trois dimensions essentielles du système éducatif : équité, efficacité et résultats de l‘apprentissage.

Les financements du GPE

Lorsqu’un pays en développement manque de ressources suffisantes pour développer ou mettre en œuvre son plan de l’éducation, le GPE peut apporter différents types d’aide financière :

Le GPE fournit également des fonds aux coalitions nationales de la société civile pour l’éducation grâce au Fonds de la société civile pour l’éducation et des fonds pour la connaissance au moyen du Programme d’activités mondiales et régionales.

Voir les ressources utiles relatives aux financements du GPE

Allocation de financement par année, 2003 - 2016

Allocation de financement par année

Source : Partenariat mondial pour l'éducation

Le cadre de mobilisation et d’allocation de financements

Prévu pour 2018, le nouveau cadre de mobilisation et d’allocation de financements (FFF) est une combinaison de divers mécanismes de financement pour permettre au GPE d’augmenter et de mobiliser des financements pour l’éducation et de réaliser l'ambition du plan GPE 2020. Les principales caractéristiques du FFF sont les suivantes :

Mieux plaider en faveur de l’investissement dans l’éducation : bâtir un dossier d’investissement solide et adapté, et rassembler les investisseurs afin de sécuriser des engagements.

Attirer des financements supplémentaires pour le secteur éducatif : permettre davantage de co-financements et utiliser les financements du GPE pour lever des fonds auprès d'autres sources, telles que les banques de développement multilatérales, les partenaires de développement et l’investissement privé. Un nouveau fonds à effet de levier incitera les pays à faibles revenu et de la tranche inférieure des pays à revenu intermédiaire à obtenir des financements extérieurs supplémentaires pour générer au moins 3 dollars pour chaque dollar provenant du fonds du GPE.

Renforcer la mobilisation des ressources intérieures : exiger une augmentation progressive des financements au bénéfice de l’éducation pour qu’ils représentent 20 % du budget national, ainsi qu’un engagement renforcé auprès des ministères des Finances pour garantir des ressources suffisantes à destination du secteur éducatif.

Création de deux nouveaux mécanismes de financement innovants en soutien aux biens publics mondiaux :

  • Financer la connaissance et l’innovation : Partager les expériences dans l’ensemble du partenariat pour déployer et financer des approches innovantes afin de surmonter les défis politiques clés.
  • Sensibiliser à la transparence, la responsabilité et la mobilisation sociale. Soutenir les partenaires pour créer la volonté politique nécessaire à l'adoption de bonnes politiques, de pratiques solides et d’approches inclusives.

Une plus grande flexibilité pour des fonds ciblés : fournir davantage d’opportunités aux contributeurs de cibler leurs fonds sur des zones géographiques ou des thèmes spécifiques.

Rapports financiers