Éducation des filles et égalité des sexes

L'éducation des filles et l'égalité entre les sexes sont au cœur de la vision du GPE visant à améliorer l'apprentissage et l'équité pour tous d'ici 2020, grâce à des systèmes éducatifs renforcés.

Depuis l'an 2000, des progrès ont été réalisés pour stimuler l'inscription des filles à l'école. Cependant, on estime que dans le monde 131 millions de filles ne sont toujours pas scolarisées. Ces dernières font face à de multiples obstacles pour accéder à l'éducation, tels que devoir parcourir une longue distance pour se rendre à l'école, le poids des normes et pratiques culturelles, les violences basées sur le genre et les mariages précoces ou forcés. Garçons et filles sont confrontés à des obstacles pour accéder à une bonne éducation dans les zones touchées par les conflits, où la sécurité peut être compromise, et dans les ménages qui dépendent de leur travail ou de leur revenu.

Garder les filles à l'école et veiller à ce qu'elles puissent y apprendre dans un environnement sûr et favorable présente de nombreux avantages pour les filles elles-mêmes, leurs familles, leurs communautés et leurs sociétés.

Accroître l'égalité entre les sexes est l'un des huit principes directeurs du GPE 2020, le plan stratégique du Partenariat pour la période 2016-2020. Accroître l’équité, l'égalité entre les sexes et l'inclusion est l'un des trois objectifs stratégiques de ce plan.

Le GPE mobilise ses partenaires pour que l'égalité entre les sexes figure au cœur des systèmes éducatifs nationaux

Nos résultats

  • 38 millions de filles de plus étaient scolarisées dans les pays partenaires du GPE entre 2002 et 2015

  • 74 % des fillesont achevé l'école primaire en 2015 dans les pays partenaires du GPE contre 57 % en 2002

  • 64 % des pays partenaires du GPE avaient autant de filles que de garçons ayant achevé le primaire en 2015

  • 48 % des filles ont achevé le 1er cycle du secondaire en 2015 dans les pays partenaires du GPE contre 35 % en 2002

Sources

L'action du GPE

Une élève de Madagascar lève son ardoise. Crédit : GPE/Carine Durand

Une élève de Madagascar lève son ardoise.

Crédit : GPE/Carine Durand

La politique et la stratégie du GPE pour l'égalité entre les sexes pour la période 2016-2020 reflète une volonté de passer du simple accent mis sur l'éducation des filles, à l'égalité entre les sexes, et inclut les domaines dans lesquels les garçons sont défavorisés, ainsi que les questions de genre relatives aux enseignants, aux administrateurs et aux systèmes. De manière plus précise, le GPE soutient l'égalité des sexes de la manière suivante :

Plans sectoriels de l'éducation intégrant la notion de genre : Le GPE appuie les efforts déployés par les pays pour développer, financer et mettre en œuvre des plans sectoriels de l'éducation intégrant la notion de genre. Ces plans comprennent des mesures spécifiques visant à réduire les disparités entre les sexes et à faire en sorte que l'enseignement et l'apprentissage répondent mieux aux besoins des filles et des garçons. Des améliorations dans l'environnement physique de l'école, telles que la construction de toilettes séparées pour les filles et l'accès aux produits d'hygiène menstruelle, sont également incluses. En collaboration avec l'Initiative des Nations Unies pour l'éducation des filles (UNGEI), le GPE a élaboré un guide pour appuyer l'analyse et la planification sectorielle de l'éducation intégrant la notion de genre.

Octroi de financements aux pays partenaires pour la mise en œuvre de plans sectoriels qui favorisent l'égalité entre les sexes : Au moins 33 financements du GPE pour la mise en œuvre d'un programme, d'un montant total de 1,5 milliard de dollars US, complètent les investissements des pays pour l'égalité entre les sexes.

Dialogue politique sur l'égalité entre les sexes mené par les gouvernements nationaux en incluant la société civile et d'autres partenaires, afin de favoriser une forte responsabilité mutuelle.

S'attaquer à la violence basée sur le genre en milieu scolaire : Reconnaissant la prévalence de cette violence et son impact sur l'éducation des filles, le GPE a financé une revue de la littérature mondiale sur le sujet, et un appui à quatre pays (Ethiopie, Zambie, Togo et Côte d'Ivoire) pour mieux comprendre sa nature et son incidence, examiner des approches efficaces pour y remédier et appuyer les pays dans la conception de stratégies et d’interventions.

Le GPE collabore également avec des partenaires dans d'autres secteurs, tels que la santé, pour améliorer les progrès sur le plan sanitaire et d'apprentissage.

Sources

Zoom sur...

Dans cette tribune, Julia Gillard souligne que l'éducation peut faire une grande différence dans la vie des filles et des personnes qui les entourent. 130 millions de filles dans le monde ne...
Dans les dix pays les moins bien notés dans le monde par l’ONG ONE sur l'accès des filles à l’éducation, la majorité des filles de moins de dix-huit ans sont déjà mariées. La probabilité qu’une...
Un classement de l'organisation non gouvernementale ONE publié à la veille de la «Journée internationale de la fille» révèle que neuf des dix pays où l’accès des filles à l’éducation est le plus...
Fiche d'information: découvrez les bénéfices de l'investissement dans l'éducation des filles, et voyez comment le GPE appuie une éducation inclusive et équitable de qualité, ainsi que...
Ce guide, préparé par UNGEI et GPE avec le soutien de l’UNICEF, offre les informations et les outils nécessaires pour porter un regard nouveau sur l’égalité des sexes et sur son importance pour l’...
Le Partenariat mondial pour l'éducation a fait de l'égalité des sexes l'un de ses principes directeurs. Voyez comment le GPE appuie une éducation inclusive et équitable de qualité,...