Efficacité du développement

Le GPE est fermement attaché aux principes d’efficacité du développement adoptés par la communauté internationale pour la réalisation des objectifs dans le secteur éducatif.

Depuis sa création en 2002, le Partenariat mondial pour l’éducation repose et s’articule sur un socle de principes d'efficacité du développement. Le GPE a adopté une approche qui place les pays en développement aux commandes et cherche à aligner et harmoniser le soutien des partenaires sur les priorités nationales.

Le GPE n’a pas seulement adopté les principes d’efficacité dans sa propre Charte, mais participe également activement ou contribue aux diverses réunions de haut niveau de la communauté internationale à ce sujet, à Paris, Accra et Busan. Le GPE est également membre du Partenariat mondial pour une coopération au développement efficace.

Selon les principes fondamentaux du GPE, le développement ne peut être efficace et durable que si les gouvernements nationaux se l'approprie et si le soutien et les financements des partenaires de développement s’alignent de façon harmonieuse sur les priorités nationales.

Le Partenariat mondial pour l'éducation adhère fermement aux principes de l'efficacité du développement

Principes du GPE

Le GPE 2020 souligne huit principes appliqués par le GPE dans toutes ses opérations, dont cinq ayant trait à l’efficacité du développement :

  • Un dialogue politique inclusif afin d’impliquer les gouvernements nationaux, les bailleurs, la société civile, les enseignants, les œuvres philanthropiques et le secteur privé
  • L’appropriation des pays et le soutien des priorités identifiées au niveau national
  • L’harmonisation et l’alignement de l’aide sur les systèmes nationaux
  • La responsabilité mutuelle et la transparence dans l’ensemble du partenariat
  • Un partenariat inclusif comme voie privilégiée pour la réalisation des objectifs de développement.

Modèle d'efficacité du GPE

Une élève heureuse, dans une école primaire en République démocratique populaire lao. Crédit : GPE/Stephan Bachenheimer

Une élève heureuse, dans une école primaire en République démocratique populaire lao

Crédit : GPE/Stephan Bachenheimer

  • Les pays en développement sont aux commandes du processus d’analyse, de planification, de développement et de mise en œuvre de leurs stratégies sectorielles en matière d'éducation. Les partenaires du GPE fournissent les outils, les conseils, le soutien technique et les ressources dont les états ont besoin à chaque phase du processus.
  • Le GPE privilégie le dialogue et le consensus : il encourage les gouvernements à inclure dans le dialogue tous les partenaires à chaque phase de l’élaboration, de la mise en œuvre et du suivi du plan sectoriel de l’éducation. Les gouvernements président les groupes locaux des partenaires de l’éducation, constitués de représentants des partenaires de développement, de la société civile, des enseignants, des bailleurs et des agences multilatérales. Le groupe local des partenaires de l’éducation est chargé d’endosser le plan sectoriel de l’éducation du pays et de suivre sa mise en œuvre annuellement lors des revues sectorielles conjointes.
  • Le GPE favorise l’utilisation des systèmes nationaux : lorsque c’est possible, le GPE favorise l’utilisation des systèmes financiers et de passation des marchés publics du pays afin de gérer les fonds de l’aide. Sur la totalité des financements pour la mise en œuvre des programmes, 48 % passent par les systèmes budgétaires des états et 35 % utilisent les lois nationales de passation des marchés publics.
  • Le GPE effectue un suivi étroit des avancées et des résultats : le cadre de résultats pour la Stratégie GPE 2020 comprend 37 indicateurs de progrès qui seront suivis annuellement et communiqués au partenariat. Le cadre de résultats est le principal outil de mesure des avancées et de responsabilisation de tous les membres du partenariat. Pour le GPE, la transparence et la responsabilité entraînent de meilleurs résultats et contribuent à concrétiser la vision du partenariat d’une éducation de qualité inclusive et équitable pour tous les garçons et les filles.

Zoom sur...

Le Ministre de l'éducation nationale Malgache Paul Rabary, aussi membre du Conseil d'Administration du Partenariat mondial pour l'éducation, est convaincu que l'éducation change...
Insistant sur la nécessité de faire figurer l’éducation au rang des priorités de leurs politiques de développement, Malala et Bono exhortent les dirigeants du G20 à s’engager en faveur de l’éducation
Un rapport de la Banque mondiale révèle que les mariages d’enfants pourraient coûter des milliers de milliards de dollars américains aux pays en développement, entravant considérablement les efforts...
Le GPE publie aujourd'hui son Rapport sur les résultats 2015-2016. Celui-ci suit les progrès du partenariat dans la réalisation de ses buts et objectifs en vue d’un apprentissage amélioré grâce...
Un atelier mené par le ministère de l’Éducation offre aux acteurs de l’éducation un espace pour discuter des progrès et des défis liés au secteur, et aider le pays à avancer