Éducation

L’éducation est un droit humain vital, qui joue un rôle crucial dans le développement humain, social, et économique d’un pays.
L’éducation est un droit humain

L’éducation est un droit humain

Malgré de grands progrès au cours des dernières années, des millions d’enfants se voient encore privés de leur droit à l’éducation. L’accès limité à l’éducation est un des moyens les plus avérés de transmission de la pauvreté d’une génération à l’autre. L’éducation est un droit humain vital, inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant. Chaque fille et chaque garçon ont droit à une éducation de qualité, vectrice de meilleures chances dans la vie notamment en termes d’opportunités, de santé et de participation au processus politique.

L’investissement dans l’éducation génère d’importants avantages en termes de développement

L’investissement dans l’éducation génère d’importants avantages en termes de développement

L’éducation réduit la pauvreté, stimule la croissance économique et augmente le revenu. Elle multiplie les chances pour l’individu de mener une vie saine, réduit le taux de mortalité maternelle et lutte contre les maladies telles que le VIH et le SIDA. L’éducation peut favoriser l’égalité des sexes, réduire le nombre de mariages précoces et promouvoir la paix. En résumé, l’éducation est un des investissements les plus importants qu’un pays puisse faire dans son peuple et son avenir.

L’éducation est essentielle à la réussite de chacun des 17 objectifs mondiaux

L’éducation est essentielle à la réussite de chacun des 17 objectifs mondiaux

Officiellement adoptés lors de l’Assemblée générale des Nations unies en septembre 2015, les Objectifs mondiaux pour le Développement durable posent le cadre du programme de développement pour 2016 - 2030. L’Objectif mondial 4 sur l’éducation vise à « garantir à tous une éducation de qualité inclusive et équitable et à promouvoir des opportunités d’apprentissage tout au long de la vie. »

L’éducation est essentielle en période de conflit

L’éducation est essentielle en période de conflit

En période de conflit et de crise, les enfants sont déscolarisés de force, ce qui contribue à des taux de décrochage scolaire plus élevés et des taux d’achèvement plus faibles. Une forte focalisation sur l’éducation dans ces pays est essentielle, car l’éducation favorise la stabilité, la bonne gouvernance et la paix. Elle peut également constituer un véritable signal de retour à la normale pour les enfants.

Une éducation de mauvaise qualité équivaut presque à une absence d’éducation

Une éducation de mauvaise qualité équivaut presque à une absence d’éducation

Partout dans le monde, de grandes avancées ont eu lieu en termes de scolarisation. Il ne suffit cependant pas de scolariser les enfants, il faut également veiller à ce qu’ils apprennent à lire, à compter et acquièrent les compétences pratiques nécessaires à la vie. Une attention particulière doit être portée sur les groupes les plus vulnérables et marginalisés (notamment les enfants vivant dans des états fragiles et touchés par un conflit, les enfants handicapés et les filles), qui sont les plus susceptibles d’être affectés par le manque d’enseignants correctement formés, de matériels pédagogiques adéquats et d'infrastructures éducatives appropriées.

De bons enseignants sont essentiels pour une éducation de qualité

De bons enseignants sont essentiels pour une éducation de qualité

De bons enseignants sont essentiels pour résoudre la crise mondiale de l’apprentissage et réduire l’écart entre éducation médiocre et de bonne qualité. Il est donc vital que tous les enfants aient des enseignants correctement formés, motivés, capables d’identifier les élèves faibles et soutenus par des systèmes éducatifs bien gérés.

La réalisation de l’Objectif mondial d'éducation à l'horizon 2030 coûte 1,25 dollars par jour et par enfant dans les pays en développement

La réalisation de l’Objectif mondial d'éducation à l'horizon 2030 coûte 1,25 dollars par jour et par enfant dans les pays en développement

En moyenne, un cycle complet de 13 ans d’enseignement, préscolaire et secondaire compris, représente un coût de 1,25 dollars par jour et par enfant dans les pays en développement (pays à faibles revenus ou de la tranche inférieure des pays à revenus intermédiaires). La plus grande part de ce coût, soit 88 %, est prise en charge par les pays en développement eux-mêmes. Le déficit de financement à charge de l’aide internationale n’est en moyenne que de 15 cents par jour et par enfant.

L’éducation des filles a un effet multiplicateur

L’éducation des filles a un effet multiplicateur

Généralement, les filles et les femmes éduquées sont en meilleure santé, ont moins d’enfants et un revenu plus conséquent. Elles sont en mesure de mieux prendre soin d’elles-mêmes et de leurs futurs enfants. Ces bienfaits se transmettent également de génération en génération et entre les communautés élargies, ce qui fait de l'éducation des filles un des meilleurs investissements possibles pour un pays.

Les enfants handicapés sont souvent exclus des systèmes éducatifs

Les enfants handicapés sont souvent exclus des systèmes éducatifs

Dans de nombreux pays, la discrimination, les comportements sociaux, la pauvreté, le manque de volonté politique et la qualité médiocre des ressources humaines et matérielles contribuent ensemble à exclure davantage les enfants handicapés de l’éducation. Il est essentiel que les sociétés adaptent leur système éducatif afin de veiller à ce que ces enfants puissent bénéficier de leur droit humain élémentaire sans aucune forme de discrimination.

L’éducation préscolaire est vitale pour réussir tout au long de la vie

L’éducation préscolaire est vitale pour réussir tout au long de la vie

Investir dans une éducation préscolaire de qualité produit les meilleurs bienfaits chez les individus, ainsi qu’au sein des sociétés et des pays. Les enfants ayant accès à des programmes préscolaires de qualité réussissent mieux à l’école primaire et obtiennent par la suite de meilleurs résultats scolaires. Il est vital pour les pays à faible revenu d’investir dans des programmes préscolaires abordables.